Le guide pour tester l’AR

La réalité augmentée fait beaucoup de bruit ces derniers temps, et peut-être avez-vous eu envie de vous faire votre propre avis sur le sujet. Alors si vous ne savez pas par où commencer, suivez le guide !

Publication le 2 décembre 2020.

Les applications sur tablette ou smartphone : le plus économique

La réalité augmentée sur les stores ne date pas d’hier. Google et Apple proposaient il y a quelques années déjà des applications en AR sur le Play Store et l’App Store. Sauf que ces applications sont en fait de la « fausse » réalité augmentée. Dans la plupart des cas, il s’agit simplement de modèles 3D placés en surimpression de l’écran sans considération d’échelle ou d’éclairage, ou nécessitant des marqueurs dans la scène pour pouvoir afficher quoi que ce soit de manière « cohérente » sur l’écran d’un utilisateur.

Avec la dernière mise à jour d’Apple, iOS 11, le nombre d’applications promet d’augmenter régulièrement. Plusieurs applications développées avec ARKit sont d’ailleurs déjà disponible sur l’App Store. Petite sélection de nos favoris :

  • AR Stack
  • Ikea
  • Cubit
  • Complete Anatomy 2018 +Courses
  • LightSpace – 3D painting in AR
  • Sketchfab

Quant à Android… Pour le moment, aucune application développée via ARCore n’est disponible sur le Play Store.

Le casque HoloLens : le plus professionnel

Si l’AR commence à se populariser grâce à son arrivée sur mobile, d’autres appareils permettent d’expérimenter la réalité augmentée depuis quelques temps déjà.

Développé par Microsoft, le casque Hololens est certainement LA référence professionnelle des dispositifs AR. Pas besoin de marqueurs, ni de tenir son téléphone ou sa tablette à bout de bras, ces lunettes proposent l’intégralité des applications Microsoft, comme la suite Office, mais aussi quelques jeux, comme RoboRaid. La prise en main est assez intuitive, l’interaction avec le casque ne se faisant pas avec des manettes de contrôle mais avec les mains.

Petit hic : son prix. Le HoloLens est surtout destiné aux entreprises : la version développeur est accessible pour la modeste bagatelle de $3,000, et il faut compter $2,000 supplémentaires pour la version commerciale.

Le casque Mira Prism : le plus pratique

Si vous n’avez pas de $5,000 à dépenser pour un casque de réalité augmentée, quelques options moins coûteuses s’offrent à vous, bien qu’encore assez peu répandues.

Le casque Mira Prism est probablement l’option la plus abordable, avec un prix maximum affiché de $149. Accessible pour l’instant uniquement aux développeurs, le casque devrait bientôt être disponible pour les consommateurs.

A la manière du casque Samsung Gear VR (pour la réalité virtuelle), le Mira Prism nécessite un smartphone pour fonctionner, en l’occurrence un iPhone 6 ou 7.
Pour compléter la panoplie, une télécommande et une sorte de plateau sont également fournis. La télécommande permet d’interagir avec les animations projetées sur le casque, tandis que le plateau sert de repère pour orienter et situer ces animations.

Le petit plus : un mode spectateur existe également, pour pouvoir suivre sur smartphone l’expérience des utilisateurs même sans être muni du casque !

L’AR du futur

Si aujourd’hui nos expériences AR passent principalement par nos smartphones, nous évoluons petit à petit vers d’autres supports. Les chiffres sont formels, notamment en Chine : le marché des appareils AR/VR continue d’augmenter, avec en tête les devices « mains libres » utilisant des smartphones pour superposer leur contenu au réel, comme le Mira Prism.

Ajouté à cela les levées de fond répétées de Magic Leap, qui ne cesse de promettre un nouveau type de lunettes AR, on arrive vite à la conclusion que le futur de l’AR est juste devant nos yeux !

xxii_abyss

Auteur

Responsable de la conception de XXII

Co-rédigé par Leia Ruffini

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le sur les réseaux